Mon Paris...

P'tit bout d'amour,
Sirop d'ma rue,
Mon coeur est gourd,
Quand j'te vis plus.

jeudi 6 août 2015

Ombre de Toi,


A Fanfan, Florence, Noëlle,
A qui sait aimer,
A la vie qui se meurt.



Quand mon verbe mourra de ta cruelle absence, 
Quand se sera ridée la soie de mon enfance, 
Les yeux levés au ciel, je replierai mes ailes 
Et le cœur chaviré, te dessinerai, Celle : 
  
Qui est parfum de pluie, 
Qui est cristal d’envie, 
Dont tant j’admire l’âme, 
Qui me fut belle Dame, 
En chaque de mes nuits, 
Dont même l’OMBRE luit. 
  
Quand mon verbe mourra 
De l’absence de Toi. 

  

  

liedich




Extrait de Vrac de Vie en vrac... 2015



28 commentaires:

  1. L'absence mange les mots, mais... je veux espérer que le verbe résistera.
    Douce et belle soirée, Liedich.

    RépondreSupprimer
  2. Un bien joli poème poète, j'espère que tes mots résisteront aux cruelles absences. Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  3. L'absence est une insupportable présence. Toujours un grand plaisir à te lire. Bises mon ami Liedich

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie pirouette. J'espère que vous allez bien Madame.

      Supprimer
  4. L'absence est une présence qui dévore l'esprit. Est-ce pour cela que tu te fais si rare sur la toile?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah l'on me dévore. J'aime. Merci Truffe.

      Supprimer
  5. L'absence est une présence qui dévore l'esprit. Est-ce pour cela que tu te fais si rare sur la toile?

    RépondreSupprimer
  6. " Mieux vaut l'absence que l'indifférence " dixit Gainsbourg .
    Douce soirée , Charmant Poète .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ce Gainsbourg toujours le mot pour mourir... Merci Vieille Vous.

      Supprimer
  7. L'absence qui est déchirure, l'absence qui est insupportable .. J'adore ces mots; j'espère qu'elle ne sera jamais absente pour qu'on puisse te lire encore et encore ... Bonne soirée poète et prends soin de toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me ressource à l'odeur de ta garrigue. Là au delà de ma fenêtre. Douceur à Toi.

      Supprimer
  8. très touchant ton poème
    je suis émue Liedich
    doux jeudi
    gros bisous créoles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Revenue. Il faut boire alors. Plein de TIBO.

      Supprimer
  9. A la vie qui se meurt... Comme je suis touchée par ces vers qu'Ariane aurait adorés. Oui, cruelle absence... pour celui, celle qui aime... "J'ai une envie colossale, terrible, immense, gigantesque de te voir", écrivait Ariane à 10 ans... A 20 ans... 40 ans... 95 ans... nous pouvons tous l'écrire!
    Passez une double soirée,
    Gigri (Gisèle)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous allons bien tu sais, Ariane et Moi. Et pensons à Toi.

      Supprimer
  10. L'absence, oui, elle est là qui ne nous quitte pas...
    Tes mots font mouche, Copain, comme toujours.
    Amitiés à vous deux
    Alain

    RépondreSupprimer
  11. L'absence, oui, elle est là qui ne nous quitte pas...
    Tes mots font mouche, Copain, comme toujours.
    Amitiés à vous deux
    Alain

    RépondreSupprimer
  12. Que j'aime à te dire Merci COPAIN. Je regardais des photos très récemment. Une vieille envie. Même si Sophie n'est plus. Porte toi bien Toi et Yvelyne. Le soir se couche pour Toi Ami.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai également en tête d'anciennes images à l'ombre d'une tour. Des moments uniques que l'on ne saurait oublier. Difficile d'écrire...
    Vers Vous deux nos plus belles et chaleureuses pensées
    Copain

    RépondreSupprimer
  14. J'ai également en tête d'anciennes images à l'ombre d'une tour. Des moments uniques que l'on ne saurait oublier. Difficile d'écrire...
    Vers Vous deux nos plus belles et chaleureuses pensées
    Copain

    RépondreSupprimer
  15. Merci mon ami pour ce petit message pour ta jolie fleur sur mon blog gage de ton amitié, Tes poèmes si beaux me manquent, allez fais nous en un autre pour notre plus grand plaisir et je sais que tu es généreux. Toutes mes amitiés

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Monsieur Liedich. Je pense souvent à vous et relis avec un grand plaisir les commentaires que vous faisiez sur les écrits d'Ariane... et en lisant vos beaux poè!mes (sur votre blog!)
    Que la soirée à venir vous soit douce,
    Gisèle Ariane

    RépondreSupprimer
  17. Du Poitou, un rayon d'amitié vers Elle et Toi.
    Copain

    RépondreSupprimer
  18. Je suis encore là...tout comme TOI et ton absence!!!!!!!!!!!

    Bisous tendresse......je t,aime et te remercie tant de ta compassion.....ta présence dans le creux de mon coeur me permet de croire en la beauté de la Vie....Alléluia....ta MiNo...

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Liedich, Merci d'avoir déposé quelques mots amicaux sur mon quai. Je ne t'oublie pas. Je regrette que tu ne publies plus sur ton blog tant j'aime ta poésie. En ce moment difficile pour moi, je suis en traitement pour un cancer du sein (chimio, radiothérapie) mais le traitement sera fini en fin d'année. Bisous

    RépondreSupprimer
  20. liedich@orange.fr
    Si tu veux me donner ton adresse en MP, je t'envoie un livre. Merci de tes mots. Le monde est petit mais le sentiment sait être fidèle et grand. Que la nuit te soit douce... l.

    RépondreSupprimer